Réflexe photo-sternutatoire

Classé dans : Théories | 0

headshaking-soleil

 

headshaking-sternutatoire

 

 

Le réflexe photo-sternutatoire, définition chez les humains: « sa cause probable serait une anomalie congénitale touchant les signaux nerveux dans le noyau du cinquième nerf crânien appelé nerf trijumeau. Des recherches suggèrent que, chez certains individus, ce nerf est relié au système qui transmet les impulsions visuelles au cerveau. Une sur-stimulation du nerf optique touche le nerf trijumeau, et déclenche le réflexe sternutatoire. »

Difficile de ne pas faire le lien avec le headshaking chez les chevaux n’est-ce-pas? L’activité anormale du nerf trijumeau chez les chevaux atteints a été démontrée par les scientifiques et on sait grâce aux études que plus de la moitié des chevaux atteints du syndrome sont photosensibles. Les symptômes incluant l’ébrouement et le frottement des naseaux sur différentes surfaces, les professionnels pensent que les chevaux souffrant de headshaking peuvent souffrir de ce réflexe photo-sternutatoire.
Cela explique également encore l’efficacité du nose-net sur de nombreux chevaux, l’action de contre-stimuli du nose-net soulage le chatouillement ou la douleur (comme si vous mettiez votre doigt sous votre nez lorsque vous avez envie d’éternuer).

N’oubliez pas que les UV sont présents même par temps nuageux. Les chevaux atteints de headshaking peuvent être sensibles à la lumière (et pas seulement les UV). Il semblerait que même la lumière artificielle puisse gêner certains. Dans tous les cas, il est recommandé de protéger la tête de son cheval atteint de headshaking, en particulier lorsque les indices UV sont les plus forts (printemps et été).

Le simple test: mettre un masque anti-UV au travail ne peut pas suffire à déterminer si le cheval est photosensible ou non. Il faut essayer de lui mettre au pré la journée et au travail sur plusieurs jours pour voir une amélioration.


Il semblerait que la majorité en tire un bénéfice, même ceux dont le headshaking n’est pas principalement causé par la lumière ou le soleil, ou du moins pas seulement.