Le manque de connaissances sur la cause de l’inflammation du nerf trijumeau et le mécanisme du syndrome du headshaking laissent place à de nombreuses théories.

Théorie de l’excès de potassium

Maladie de Lyme

Réflexe photo-sternutatoire

Surcharge des glandes surrénales