Nose-nets

Dans certains cas le nose-net permet d’arrêter les symptômes du headshaking. Il semblerait que cela soit dû à une action de contre-stimuli, cela ne règle donc pas le headshaking mais apporte un peu de répit au travail.

Etude de 1997 du Dr Madigan (spécialiste du Headshaking):
4 chevaux sur 10 ont vu une réduction des symptômes avec nose-net, 6/10 pas de changement

 

Masques anti-UV

Certains headshakers sont photosensibles (sensibles au soleil) et leur headshaking peut être soulagé par un masque anti-UV porté toute la journée.

Etude de 1997 du Dr Madigan :
21 chevaux atteints sur 31 ont été diagnostiqués comme étant photo-sensibles

 

Compléments alimentaires

Des compléments alimentaires ayant déjà eu des résultats sur certains chevaux.