SYNDROME DU HEADSHAKING

Premier site francophone sur le Headshaking chez le cheval

Bienvenue sur ce site dédié au syndrome du Headshaking chez le cheval.

Le Headshaking (ou névralgie du nerf trijumeau) est un syndrome méconnu, il n’existe aucun remède universel à ce jour. Les chevaux peuvent être soulagés mais “à chaque cheval son Headshaking”, d’où l’importance d’observer son cheval et se renseigner au maximum sur les remèdes possibles. Ce site a pour but d’informer sur les symptômes rencontrés chez les chevaux atteints, d’offrir des pistes de réflexion sur les traitements possibles, et de construire une communauté autour de ce syndrome, qui nous laisse bien souvent seuls et désemparés.

Sur ce site vous trouverez…

l

Définitions

Qu’est ce que le Headshaking ? Quels sont les symptômes ? Comment le diagnostiquer ?

Statistiques

Parmi les études qui ont été menées, quelles sont les statistiques dégagées ?

w

Communauté

Vous vous sentez seuls et démunis ? Rejoignez notre communauté.

Facteurs aggravants

Soleil

Vent

Insectes

Exercice physique

Stress

Autres

Le contenu de ce site Internet ne dispense en aucun cas de l’avis d’un vétérinaire concernant le traitement du syndrome du Headshaking. Il est recommandé de consulter un vétérinaire afin de diagnostiquer le syndrome et éliminer toute autre cause physique, on pourra également consulter ostéopathe, dentiste, maréchal/pareur, et vérifier l’adaptation de son matériel.
Ce site Internet a pour but de rassembler toutes les informations traduites en français sur le syndrome du Headshaking afin d’aider les propriétaires de chevaux atteints. L’auteur du site ne prétend pas pouvoir remplacer l’avis des experts de la santé.

Une communauté autour d’un syndrome méconnu

N

Partage d'expérience

N

Entre-aide

N

Soutien

Ensemble nous sommes plus forts !

Le groupe et la page ont pour but de partager l’expérience de chacun, les symptômes et les essais de traitements, sans censure ni parti pris commercial.

 

Foire Aux Questions

Mon cheval secoue la tête, est-il atteint du syndrome du Headshaking ?

Non. Il convient de distinguer différentes situations :
  • le tic à l’encensé : comme son nom l’indique, il s’agit d’un tic, une stéréotypie. Ces “tics” sont des séquences de mouvements répétitifs, relativement invariants, non productifs et sans but. Le cheval va développer ces comportements suite à un stress, un ennui, un mal-être.
    Autres exemples de tics : tic à l’appui, tic à l’air, tic de l’ours…
  • un mouvement de tête chez le cheval peut également traduire une douleur : blocage ostéopathique, matériel d’équitation non adapté, problème de dent, etc…
  • lorsque l’on parle de syndrome du Headshaking on pense à la névralgie du nerf trijumeau, elle est généralement diagnostiquée lorsque les autres causes physiques ont été écartées.

Pouvez-vous diagnostiquer mon cheval à distance ?

Je reçois beaucoup de descriptions et/ou vidéos pour des demandes de diagnostic. Je ne suis pas vétérinaire, et un vétérinaire de posera pas non plus de diagnostic sans tests ni examens réalisés. Je ne peux que constater une manifestation ou non de symptômes présents dans le syndrome du Headshaking, vous pouvez également le faire grâce aux descriptions présentes sur ce site, avant d’appeler votre vétérinaire.

Le syndrome est-il héréditaire ?

C’est une question qui revient souvent chez les propriétaires de juments atteintes. La jument est mise en retraite anticipée, et son humain aimerait avoir une descendance de sa jument. Il n’existe à ce jour aucune étude au sujet de l’hérédité du Headshaking chez les chevaux, c’est donc un risque à considérer avant de faire pouliner sa jument.
(NDLR : les étalons semblent quant à eux moins touchés par le Headshaking que les juments et les hongres)